Fiche d'élevage du Python Morelia Mcdowelli

 

Nom scientifique : Python Morelia Spilota Mac dowelli

Nom commun : Python Morelia — Python tapis côtier

Répartition/biotope : Côte Nord-est de l'Australie, Sud-Est du Queensland. Zones boisées à semi-désertiques, proximité des habitations.

Taille adulte : 1,7 à 2,8 m (moy : 2m)

Longévité : 15 ans en moyenne

Température

Jour Point chaud = 31°c / Point froid = 26°C Nuit Point chaud = 27°C / Point froid = 24°C

Humidité : 60 à 70 %.

Éclairaqe : nul ou très modéré si la pièce est éclairée

Difficulté : Adulte 12345 - Juvénile 12345 CITES : Annexe Il

Rèqlement (CE) n o 338/97 : Annexe B

Morelia Spilota Mac dowelli occupe des habitats diversifiés mais il privilégie les zones fortement boisées et comme les autres pythons tapis, il a une forte prédisposition arboricole.

 


C'est un serpent puissant dont la forme général est identique à celle des autres python tapis, mais avec un corps plus massif. La coloration et les dessins sont extrêmement variables : les dessins foncés sont bordés de noir et peuvent être brun foncé, vert olive, brun verdâtre, brun rougeâtre ou bronze. Les dessins clairs peuvent être beige, beige orangé, brun jaunâtre ou vert pâle. Les fossettes thermosensibles au milieu des écailles sont bien visibles. Les yeux ont la pupille verticale.

Ce python terrestre et arboricole a besoin de place aussi bien en hauteur qu'en surface au sol. Un terrarium mesurant 120 x 60 x 100 cm pourra suffire pour un individu adulte. Il faut disposer des branches solides et un feuillage artificiel leur fournit un écran utile pour se dissimuler. Il est préférable de chauffer en radiant avec une lampe chauffante (protégée) ou un tapis chauffant posé sur le côté . Un bac d'eau de bonne taille est présent en permanence et aide à maintenir une hygrométrie autour de 60-70 % , une pulvérisation de temps en temps peut aussi être envisagée mais le plus important est de changer son eau régulièrement afin que l'animal s'hydrate en buvant.

L'éclairage dans le terrarium n'est pas indispensable si le cycle jour/nuit est assuré par la lumière du jour. C'est une espèce réputée robuste et peu exigeante si les conditions climatiques lui conviennent.

En milieu naturel ce grand prédateur constricteur consomme surtout des mammifères, des oiseaux, des grenouilles et des lézards. En captivité, il accepte sans difficulté les rongeurs qui lui sont présentés mais aussi les lapins et les poussins. Le mâle est introduit chez la ou les femelles, par alternance, à la fin de la période de repos et laissé pendant le printemps. La femelle pond en moyenne de 12 à 48 œufs (ovipare) dont la durée d'incubation est d'environ 55 jours à 31°.

Facebook : Moreliasjm et jean marc SUNGLOW

Fiche élevage du Liasis Mackloti 

Nom scientifique : Liasis Mackloti Mackloti

Nom commun : Python de Macklot, python d'eau

Répartition/biotope: Nord de l'Australie, Nouvelle Guinée, Indonésie

Taille adulte : 1,6 à 2,5 m Longévité : 15 à 20 ans

Température :

Jour Point chaud = 32°C / Point froid = 25 °C Nuit Point chaud = 28°C / Point froid = 25 °C

Humidité : 80 %

Éclairaqe: nul ou très modéré si la pièce est éclairée

Difficulté:Adulte 1 2 3 4 5 - Juvénile 1 2 3 4 5

CITES : Annexe Il

 : Annexe B

Ce serpent est le plus aquatique des pythons australiens. Il fréquente les alentours des lacs d'eau douce, des marais et des rivières. N'étant pas exclusivement aquatique, il peut se rencontrer également dans les bois et les forêts. C'est un python robuste et assez gros avec une tête bien distincte du corps. La coloration dorsale ne présente pas de patron particulier et peut être presque noire, brun olive ou gris olive avec des reflets bien visibles (les aborigènes nomment cette espèce le serpent arc-en-ciel). Les lèvres et la gorge sont blanches avec une face ventrale jaune, même si les subcaudales sont foncées. Il se nourrit majoritaire de mammifères (rats, bandicoots) mais aussi des œufs d'oie-pie et de reptiles (petits crocodiles, serpents, lézards).

Le maintien de ce serpent semi-aquatique et terrestre ne nécessite pas l'ajout d'un coin aquatique par rapport aux autres pythons australiens mais il se baignera plus souvent que les autres. Il nécessite un terrarium de 120*60*60 cm pour les adultes. Cet habitat sera équipé d'un câble chauffant, d'un tapis chauffant ou d'une lampe chauffante, piloté par un thermostat et réparti sur la moitié du terrarium, d'un grand bac d'eau et d'une cachette. L'éclairage n'est pas indispensable si le cycle jour/nuit est assuré par la lumière du jou r.

En captivité, il accepte sans problème les proies (rats, souris, lapins) qui lui sont présentées. Les jeu nés sont nourris une fois par semaine, les adultes doivent être nourris environ toutes 3 semaines.

Il est sexuellement mature vers 3 ans. Pour se reproduire, le Liasis Mackloti devra subir un repos hivernal d'environ deux mois. Suite à ce repos, les femelles sont introduites chez les mâles. Suite aux accouplements, les femelles pondent entre 1 0 et 20 œufs qui, incubés à 31/32 0C, mettrons environ 70 jours avant d'éclore. Après leur première mue, les nouveau-nés acceptent de manger sans difficulté des souriceaux ou ratons morts ou vivants.

Facebook : moreliasjm et jean marc SUNGLOW

 Fiche d'élevage du Boa constrictor 

             

Nom scientifique : Boa constrictor imperator

Nom commun : Boa constrictor

Répartition/biotope : Amérique centrale et Amérique du sud. Les forêts tropicales, les savanes humides ou sèches et les zones semi-arides Taille adulte : 1,5 à 2,5 m Longévité : + de 15 ans

Température .

Jour Point chaud = 32°C / Point froid = 26°C Nuit Point chaud = 27°C / Point froid = 25°C

Humidité : 60 à 70 %.

Éclairage : nul ou très modéré si la pièce est éclairée

Difficulté : Adulte 12345 - Juvénile 12345 CITES : Annexe Il

Rèqlement  : Annexe B

Le Boa Constrictor est probablement le "gros" serpent le plus maintenu au monde. Son caractère généralement docile, ses couleurs et patrons variés, liés soit aux différentes sous-espèces, soit à des sélections d'individus, sa facilité de maintenance ainsi que son aptitude à généralement se reproduire facilement ont contribué à sa popularité. C'est un serpent massif. La tête, triangulaire et au museau arrondi, est bien distincte du corps. Si la pigmentation de la robe varie selon les régions et les localités, on retrouve toujours les larges taches dorsales plus foncées (marron, brique, fauve, brun...) alternées sur un fond plus clair (gris, beige, blanchâtre...). Comme tous les Boa constrictor, ces serpents sont nocturnes et terrestres à semi arboricoles

Pour des animaux adultes, 1,5 à 2,5 m, un terrarium de 150*60*60 sera suffisant. Il pourra être en bois ou en verre et bien aéré. Le chauffage sera dispensé à l'aide d'un système (spot, cordon ou tapis chauffant) et contrôlé par thermostat. Il est important de lui mettre à disposition un grand bac d'eau ou il pourra s'immerger et des branches très solides car les boas peuvent grimper à leurs heures perdues. L'éclairage n'est pas indispensable si le cycle jour/nuit est assuré par la lumière du jour. Des cachettes sont également nécessaires afin que ce serpent nocturne puisse se sentir en sécurité.

Le régime alimentaire du Boa constrictor en captivité sera constitué de souris, rats, lapins, poussins. Les jeunes boas sont nourris une fois par semaine, les adultes doivent être nourris environ toutes 3 semaines.

Les accouplements ont lieu tout au long de l'année, bien qu'ils soient plus fréquents de mi automne au début du printemps.

Les petits naissent complétement développés (ovovivipare), les portées variant de 12 à 50 serpenteaux.

              www.moreliajm.com                       facebook : jean marc SUNGLOW

Fiche d'élevage du Python Regius

 

Nom scientifique : Python regius

Nom commun : Python royal

Répartition/biotope : Afrique de l'ouest et centrale, jusqu'au nord de l'Ouganda. Prairies, savanes, plaines particulièrement boisées, forêts tropicales sèches.

Taille adulte : 1,0 à 1,5 m

Lonqévité : 20 à 30 ans en moyenne

Température .

Jour Point chaud = 33°C / Point froid = 25°C Nuit Point chaud = 25°C / Point froid = 23°C

Humidité : 70 à 80 %.

Éclairage : nul ou très modéré si la pièce est éclairée

Difficulté : Adulte 1 2 3 45 - Juvénile 1 2 3 4 5 CITES : Annexe Il

Rèqlement (CE) n o 338/97 : Annexe B

Le Python royal est un des plus petits pythons du continent Africain. Il a un corps trapu et sa queue est relativement courte. La tête, de couleur marron foncé à noir, est bien distincte du cou et une rangée de fossettes labiales (thermosensible) est visibles de part et d'autre de la mandibule. C'est un animal plutôt timide et placide qui nécessitera d'être doux dans la manipulation en veillant bien à ne pas lui toucher la tête: ils détestent ça ! Lorsqu'il est stressé il se met en boule et cache sa tête, d'où un de ses noms communs : le python boule (ball python).

Du fait de sa petite taille adulte et de son comportement timide, ce serpent ne requiert pas de terrarium particulièrement grand, le Python regius se maintient dans un terrarium de 80x40x40 cm minimum pour un adulte, un juvénile ira dans un 60x30x40, bien ventilé et avec un grand bac d'eau qui assure une hygrométrie de 70 0/0 environ et dans lequel il pourra s'immerger. Il est très important de lui fournir de nombreuses cachettes

Afin de réguler la température de son corps, un gradient thermique de 25 à 33 0 C au point le plus chaud sera confortable, alors que la nuit, des températures de 22/25 0 C seront préférables. Le chauffage pourra être dispensé grâce à un tapis chauffant et/ou d'une ampoule infrarouge le jour, le tout étant raccordé à un thermostat.

En captivité il sera nourri avec rats, souris et poussins. Il ne faudra pas être trop brusque au nourrissage, mais plutôt bouger doucement la souris ou le rat (décongelés) devant lui, en faisant des mouvements avant-arrière et gauche droite.

Pour se reproduire, le Python royal devra subir un repos hivernal d'environ trois mois à 22 0 C dans la pénombre. Suite à ce repos, mâles et femelles seront remis ensemble.

Suite aux accouplements, les femelles pondront de gros œufs (ovipare). Ceux-ci pourront être laissés à la charge de la femelle (déconseillé) ou bien placés en incubateur à 31-32 0 C.

        facebook : Jean Marc Sunglow

Fiche d’élevage Pantherophis Guttatus

 

 

Nom scientifique : Pantherophis Guttatus (anciennement Elaphe guttata)

Nom commun : Serpent des blés

Répartition/biotope : Etats-Unis.

Taille adulte : 80 cm à 1,2 m

Longévité : + de 12 ans

Température :

Jour Point chaud = 28°C / Point froid = 25°C

Nuit Point chaud = 24°C / Point froid = 22°C

Humidité : 60%.

Éclairage : nul ou très modéré si la pièce est éclairée

Difficulté : Adulte 1 2 3 4 5 - Juvénile 1 2 3 4 5

CITES : Annexe II Règlement (CE) n° 338/97 : Annexe B

 

 

Ce serpent de taille moyenne évolue du Maryland et du New Jersey à la Louisiane, la Caroline et la Virginie. On le trouve aussi bien dans des pinèdes sur terrain sablonneux qu'aux abords de cours d'eau, et même dans les caves des maisons. La couleur de base de cette couleuvre ovipare est légèrement orangée. Sur le dos s'incrustent des taches rouges bordées de noir. En fonction des régions (sans parler des phases), cette coloration pourra subir des modifications. De comportement habituellement terrestre, cette couleuvre peut être une excellente grimpeuse. Le serpent des blés est diurne (actif durant la journée).

Pantherophis guttatus nécessite un terrarium de 80*50*60 cm pour les adultes. Cet habitat sera aménagé avec un côté chaud et un côté froid afin que la pantherophis puisse réguler sa température. Il faudra également installer une cachette, une grande gamelle d'eau et des branches. L’éclairage n’est pas indispensable si le cycle jour/nuit est assuré par la lumière du jour.

 

En captivité, cette couleuvre est une excellente mangeuse qui accepte toutes sortes de rongeurs morts ou vivant. On lui donnera des proies adapter à sa taille.

Il est sexuellement mature entre 2 et 3 ans. Pour se reproduire, le pantherophis guttatus devra subir une période d’hibernation de deux ou trois mois à 10/12°C. Suite aux accouplements, les femelles pondent entre 8 et 15 œufs, incubés à 28/30°C, mettrons entre 55 et 60 jours avant d'éclore. Après leur première mue, les nouveau-nés acceptent de manger sans difficulté des souriceaux morts ou vivants.

Fiche Coralus Hortulanus

Nom scientifique : Corallus hotulanus

Nom commun : Boa des jardins, Boa d’Amazonie

Répartition/biotope : Amérique du Sud

Taille adulte : 1,0 à 1,5 m

Longévité : 15-20 ans en moyenne

Température :

Jour Point chaud = 30°C / Point froid = 28°C

Nuit Point chaud = 27°C / Point froid = 24°C

Humidité : 80 à 90%.

Éclairage : nul ou très modéré si la pièce est éclairée

Difficulté : Adulte 1 2 3 4 5 - Juvénile 1 2 3 4 5

CITES : Annexe II Règlement (CE) n° 338/97 : Annexe B

CDC (certificat de capacité d’élevage) et AOE (autorisation d’ouverture d’établissement) OBLIGATOIRE

 

Le Python royal est un des plus petits pythons du continent Africain. Il a un corps trapu et sa queue est relativement courte. La tête, de couleur marron foncé à noir, est bien distincte du cou et une rangée de fossettes labiales (thermosensible) est visibles de part et d'autre de la mandibule. C'est un animal plutôt timide et placide qui nécessitera d'être doux dans la manipulation en veillant bien à ne pas lui toucher la tête: ils détestent ça ! Lorsqu'il est stressé il se met en boule et cache sa tête, d'où un de ses noms communs : le python boule (ball python).

Du fait de sa petite taille adulte et de son comportement timide, ce serpent ne requiert pas de terrarium particulièrement grand, le Python regius se maintient dans un terrarium de 80x40x40 cm minimum pour un adulte, un juvénile ira dans un 60x30x40, bien ventilé et avec un grand bac d’eau qui assure une hygrométrie de 70% environ et dans lequel il pourra s’immerger.

Il est très important de lui fournir de nombreuses cachettes

Afin de réguler la température de son corps, un gradient thermique de 25 à 33°C au point le plus chaud sera confortable, alors que la nuit, des températures de 22/25°C seront préférables. Le chauffage pourra être dispensé grâce à un tapis chauffant et/ou d'une ampoule infrarouge le jour, le tout étant raccordé à un thermostat.

 

En captivité il sera nourri avec rats, souris et poussins. Il ne faudra pas être trop brusque au nourrissage, mais plutôt bouger doucement la souris ou le rat (décongelés) devant lui, en faisant des mouvements avant-arrière et gauche droite.

Pour se reproduire, le Python royal devra subir un repos hivernal d'environ trois mois à 22°C dans la pénombre. Suite à ce repos, mâles et femelles seront remis ensemble.

Suite aux accouplements, les femelles pondront de gros œufs (ovipare). Ceux-ci pourront être laissés à la charge de la femelle (déconseillé) ou bien placés en incubateur à 31-32°C.